J’y étais ! La première édition du festival Écrire!, c’était le dernier week-end de janvier 2024 à Rennes. C’est ma camarade Alex Safar qui me l’a fait découvrir sur Discord, mais c’est avec la Librairie Jeunes Pousses que j’ai participé à l’événement 🌱

Photo de moi sur le stand, toujours à l’aise en photo, les rumeurs sont vraies !

Le nom du festival Écrire! m’a d’abord donné à penser qu’il s’adressait davantage aux écrivain·es qu’aux lecteurices, en termes de public. Et c’est un peu vrai ! Des tables rondes aux ateliers, tout était réuni pour que les auteurices y trouvent leur compte. En fait, le but était aussi de s’inscrire dans une démarche d’écriture accessible à toustes 👍 (D’ailleurs, j’aurais aimé assister à certaines animations, mais en tant qu’exposant·e, on ne peut pas être partout !)

Ayant ceci en tête, et sachant qu’il s’agissait d’une toute première édition, je ne m’attendais pas à vendre beaucoup, mais j’avais en tête de passer un moment agréable. Les salons, ils me sont de plus en plus agréables ! J’y ai vu et revu de chouettes personnes et je continue d’apprendre. Alors quand, à la fin du premier jour, j’ai dû me résoudre au résultat d’une (1) vente dans la journée, disons que je ne m’en suis pas formalisé.^^

Mais le festival Écrire! me réservait des surprises pour dimanche. Par certaines rencontres, d’abord, mais aussi question chiffres ! 9 ventes cet après-midi-là Les Hurlements noyés et Les Pleurs du Vide confondus !

Meme "confused stonks"
POV : 1 vente le samedi, 9 le lendemain

Alors oui, 10 ventes, ça peut paraître peu. Je parle rarement chiffres : j’ignore si ça peut intéresser du monde, parfois je complexe (oui)… Je suis arrivé dans le game juste après le Covid, qui a marqué le début d’une période assez compliquée pour mes camarades auteurices. Alors mes débuts en salon n’ont pas été à la hauteur de mes attentes. Bon, j’étais franchement nul, aussi. J’en ai déjà parlé.^^ Ce qui m’a sorti de cette spirale un peu humiliante, c’est la deuxième édition de l’Ouest Hurlant ! Et depuis… eh bien, ça monte.

Après ce premier jour au festival Écrire!, je m’attendais donc à un “retour aux sources”, si je puis dire ! Résultat des courses : j’y ai fait mon deuxième meilleur chiffre après le Frissons Festival. Alors je suis content et fier de moi. Lentement mais sûrement, on y va ! 💪

(C’est un peu con à dire, mais je craignais, quelque part, de devoir assumer, en parlant chiffres, que je m’enthousiasmais pour rien. Que j’étais content pour des résultats minuscules en salon, à côté de ceux de certain·es collègues. Vous savez ce qui m’a décidé à en parler sans honte ? Le fait d’apprendre que quelques petits sacripants mentaient sur leurs chiffres ! Alors voilà, si vous êtes auteurice et que vous galérez lors de ces événements, on est ensemble. C’est un sacré exercice, les festivals, surtout quand on apprend la vente sur le tas !) (Et peu importe la vitesse de progression. Lentement mais sûrement, disais-je !)

Malheureusement, comme je le disais, je n’ai pas pu profiter du festival Écrire! dans son entier, étant exposant. C’est un problème qui commence à m’être familier ! Mais si vous voulez en savoir plus, la programmation annoncée vous donnera une petite idée de l’ambiance 👀

Dans tous les cas : merci à Alex, merci à l’orga, merci à la Librairie Jeunes Pousses et à mes collègues, j’ai hâte de vous revoir ❣️ (Après un peu de repos, tout de même !)

Oh, j’en profite pour vous dire que, si je suis plutôt actif sur Instagram, vous êtes assuræ de ne rien louper niveau événements en suivant les mises à jour ici. Et ma newsletter, aussi ! (Woof.)

Catégories : Blog